Isabelle gagne à ses débuts en F-1600

Isabelle Tremblay gagne pour ses débuts en F1600

IsaRacing-6Le 13 juin 2011.- Isabelle Tremblay a décroché le week-end dernier l’une des plus importantes victoires de sa carrière en sport automobile, remportant la classe Master lors de la course de Formule 1600 disputée en soutien du Grand Prix du Canada de Formule 1. Devant des dizaines de milliers de spectateurs massés dans les estrades du Circuit Gilles-Villeneuve, la pilote de St-Hippolyte a débuté de la plus belle des manières en monoplace, gagnant la course samedi avant de terminer ’’Top 5’’ (classe Master toujours) la seconde manche présentée dimanche.

« En prévision du Grand Prix du Canada et de mes débuts en Formule 1600, j’ai eu l’occasion d’effectuer des essais sur le circuit de Shannonville (Ontario) en début de semaine » mentionne Isabelle. « Des essais qui ont été très concluants, qui m’ont permis de m’adapter à cette nouvelle voiture, à de nouvelles techniques de pilotage. Dès mon arrivée à Montréal vendredi, je me suis concentrée à trouver très rapidement mes points de repère, pour la ligne de course et le freinage » ajoute-t-elle. Il fallait en effet faire vite puisqu’aucune séance d’essais libres n’était à l’horaire, les 41 pilotes de la série Formula Tour 1600 disputant tout de suite une séance qualificative avant l’entrée en piste des Formule 1.

Une qualification quelque peu contrariée pour Isabelle Tremblay, aux commandes de sa monoplace Van Diemen de l’écurie Britain West Motorsport aux couleurs de Mobiliers Mondiale Salotti : « J’ai eu un problème avec la batterie durant cette séance de qualification, ce qui m’a fait perdre quelques places sur la grille de départ. Heureusement, mon équipe a résolu le problème pour la course » confie-t-elle.

N’ayant pu tester le plein potentiel de sa voiture suite à ce problème, Isabelle a cependant réalisé une exceptionnelle première course à vie en monoplace : « Je me suis fait surprendre au départ, je ne pensais pas que la course démarrait sous forme de départ lancé, j’ai donc perdu quelques positions que j’ai commencé à regagner dès les premiers tours ». Isabelle Tremblay a en effet gagné 2 à 3 places par tour pour se hisser rapidement parmi les meneurs. À deux tours de la fin, elle s’est emparée du commandement pour filer vers une victoire convaincante, devant les expérimentés Patrick Sweeney et Guy Gilain. Isabelle se classe en outre en dix-huitième position toutes-catégories, sur 41 partants.

«Je faisais très attention tout au long de la course, le pilotage d’une monoplace est très différent de celui d’une voiture de type NASCAR. Faire une petite touchette avec une monoplace peut causer de graves dommages, tandis que ça n’aura aucune conséquence en stock-car. Mais je suis une fille versatile et j’aime relever les défis. Cette victoire à mon premier départ à vie sur le Circuit Gilles-Villeneuve est vraiment incroyable. Je veux y associer toute mon équipe, mes commanditaires, ainsi que plusieurs personnes, dont Bertrand Godin et Guy Gilain, qui sont là pour m’épauler, me conseiller. Merci également à Phil Matthews, l’ingénieur en charge de ma voiture dans l’équipe dirigée par David Clubine, qui fait vraiment un travail extraordinaire » ajoute la pilote victorieuse.

Dimanche, la seconde course au programme de la série Formula Tour 1600, voyait Isabelle croiser le fil d’arrivée au cinquième rang, au terme d’une autre première : une course sous la pluie ! « Une autre découverte mais j’ai eu énormément de plaisir dans cette course. Terminer cinquième pour ma première course à vie sous la pluie, c’est génial. Le problème de batterie rencontré hier aux qualifs était revenu, ce qui m’a un peu handicapé mais malgré cela, c’est un bilan plus que positif que je dresse de ce week-end » a conclu Isabelle. Guy Gilain a remporté cette seconde course en classe Master.

Isabelle Tremblay sera de retour à la compétition dans moins de deux semaines, alors qu’elle sera de retour dans la série NASCAR Canadian Tire pour la course du dimanche 26 juin sur le circuit routier de Mosport, en Ontario.

Isabelle Tremblay participe cette saison à la série Sportsman avec la collaboration de Isolation Ippersiel, Imagerie DB, Canadian Tire St-Jérôme, La Pizzeria Etc et plusieurs autres, en plus de 10 à 12 courses de série NASCAR Canadian Tire au sein de la très réputée équipe Dave Jacombs Racing grâce à la commandite de Groupe Béton Brunet et ADF Diesel. En Formula Tour 1600, en plus du Grand Prix du Canada (Circuit Gilles-Villeneuve), elle sera aussi au départ de GP de Trois-Rivières en août avec le soutien de Mobilier Mondiale Salotti. Pour plus d’information sur la saison 2011 d’sabelle Tremblay et de l’équipe Isa Racing Team, consultez dès maintenant le site www.isaracingteam.com

Grand-Prix de Montréal

Du Nascar à la Formule 1600

Journal_de_MTL

Agence QMI /Mathieu Boulay texte- André Forget Photo

MONTRÉAL – Évoluant principalement en série NASCAR Canadian Tire depuis le début de la saison, la pilote Isabelle Tremblay vivra une expérience bien différente en fin de semaine au circuit Gilles-Villeneuve, alors qu’elle participera aux deux épreuves de Formule 1600.

«Plusieurs personnes m’ont dit que la Formule 1600 serait une bonne école pour moi, a raconté Tremblay. Mon entente est bonne pour trois courses.» Elle sautera sur la piste du circuit Gilles-Villeneuve, vendredi, sans avoir pu participer à une seule séance d’essais libres.

«Lundi, je suis allé à Shannonville afin de m’adapter à la voiture. Par contre, j’ai encore plusieurs choses à apprendre et pour cette raison, je suis allé dans un simulateur de course en suivant les conseils de Bertrand Godin.» Ses objectifs pour samedi et dimanche sont simples: compléter les épreuves.

«Je veux prendre le plus d’expérience possible, mais je ne veux pas terminer dernière, a-t-elle souligné. Faire tous les tours de piste et maintenir mon véhicule en un morceau, ce serait un beau cadeau pour moi. En prime, lors de chaque dernier tour, j’aimerais réaliser mon meilleur chrono.»

Celle-ci sait également qu’elle devra adapter sa conduite, car il y a un monde de différence entre le pilotage d’une voiture NASCAR et une monoplace de la Formule 1600.

«C’est beaucoup plus technique, a précisé Tremblay. L’erreur ne pardonne pas en Formule 1600, alors qu’en NASCAR, tu peux te permettre quelques contacts avec tes adversaires.»

NASCAR ou Formule 1600?

Si les choses se déroulent bien en Formule 1600 au cours des prochains mois, Tremblay aura une décision à prendre à la fin de la présente saison. «Je prendrai une décision avant Noël, car je ne veux pas implanter mes plans d’affaires et de marketing, soit en NASCAR ou en Formule 1600, à la dernière minute, a-t-elle indiqué. Je dois prendre les meilleures décisions pour mes commanditaires et pour ma carrière.»